CATEMACO


wp998d8246_0f.jpg

On ne sait rien de rien sur ce lieu, apparemment situé au bord d’un lac et classé réserve biosphère, mais on se fie aux prospectus et à notre bonne intuition.
Le temps maussade nous accompagne depuis plusieurs jours et grise le paysage qui ne demande qu’à briller. A notre arrivée, le manteau pluvieux lève un coin de ciel bleu et nous dévoile la beauté de la vaste lagune et des montagnes verdoyantes qui l’entourent.
La végétation est exubérante, les arbres déploient leurs magnificence jusqu’à se mirer dans les eaux calmes du lac, des vaches paissent tranquilles sur les pentes herbeuses des volcans éteints. C’est bucolique à souhait, on s’y sent déjà bien.

L’hôtel dans lequel nous allons passer presque trois semaines est une mine d’or. 300 pesos (21€) composé d’une chambre vaste et claire donnant sur un grand patio et d’une piscine située sur le toit avec vue sur la lagune. Merci au chauffeur de nous avoir fait découvrir ce petit bijou
wp21423c96_0f.jpg wpaaa5b06f_0f.jpg